KENYA: Les camps, faible protection contre les viols

NAKURU 29 January 2008 (IRIN) – Depuis que des flambées de violence ont éclaté, à la suite du scrutin national controversé de décembre 2007, au moins 250 000 Kényans ont trouvé refuge dans des camps pour personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays (PDIP) ; pourtant, de nombreuses femmes se disent tout aussi exposées aux agressions sexuelles dans ces camps qu’ailleurs.

Powered by WPeMatico

Share
This entry was posted in Kenya News. Bookmark the permalink.

Leave a Reply