La justice ne s'oppose pas au rachat du Printemps par des fonds qataris

Le Comité central d’entreprise (CCE) du groupe avait demandé la reprise de consultation sur la cession, mais le tribunal de grande instance de Paris l’a débouté ce jeudi. La direction maintient “qu’aucune irrégularité n’a été commise”.

Powered by WPeMatico

Share
This entry was posted in French. Bookmark the permalink.

Comments are closed.