Cissé, Wade, Banda… Les bons perdants des élections en Afrique

Reconnaître sa défaite à la présidentielle comme l’a fait le Malien Soumaïla Cissé, le 12 août, n’est pas un exercice facile dans les démocraties africaines. Si certains candidats malheureux sur le continent ont souvent provoqué des violences post-électorales, d’autres, rares, sont restés beaux joueurs. Tour d’horizon.



Powered by WPeMatico

Share
This entry was posted in French. Bookmark the permalink.

Comments are closed.