Au Caire, pour tromper l'ennui du couvre-feu, on compte les ampoules


La vie nocturne de la capitale égyptienne s’est éteinte depuis le couvre-feu imposé, le 14 août, par les autorités pour faire face aux manifestations des partisans de Mohamed Morsi, le président frère musulman destitué par l’armée le 3 juillet. Une situation qui modifie en profondeur les habitudes des Cairotes, qui n’en perdent pas pour autant leur sens de l’humour. Reportage.



Powered by WPeMatico


This entry was posted in French. Bookmark the permalink.

Comments are closed.