Licenciés, on leur propose de former leurs successeurs polonais

Des salariés nantais du groupe américain Newell Rubbermaid se disent “choqués” par une mesure qui pourrait amener plusieurs d’entre eux à former leurs successeurs polonais avant d’être licenciés.

Powered by WPeMatico

Share
This entry was posted in French. Bookmark the permalink.

Comments are closed.