Togo/Diplomatie :Entretien avec Matthew Sunday ADOLI, ambassadeur du Nigeria au Togo : « J’encourage les nigérians à venir faire des investissements ici au Togo, et j’exhorte les Togolais à aller au Nigéria pour voir ce qui se fait là-bas »

Les relations entre le Nigeria et le Togo sont au beau fixe, nous a confié Matthew Sunday ADOLI, ambassadeur du Nigeria au Togo.

C’est à travers une interview accordée à la rédaction du site d’informations africabusiness.com.

Dans cet entretien, le diplomate nigérian regrette les manoeuvres de la secte islamique BOKO HARAM qui continue de faire parler d’elle malgré l’anéantissement du chef de file.

En témoigne l’actualité de dernière minute qui fait état de 5 morts dans un coup meurtrier attribué à cette secte.

Les réelles motivations de cette secte, ainsi que les enjeux de la coopération entre ces deux pays sont entre autres sujets qui ont été au centre des échanges et dont le contenu suit :

Africabusiness.om :Togo-Nigéria, on peut affirmer que les relations entre les deux Etats sont au beau fixe aujourd’hui, n’est-ce-pas ?

Ambassadeur ADOYI :Bien sûr, comme vous le savez, des relations excellentes ont existé entre les deux pays depuis très longtemps, cela a commencé depuis le régime de son Excellence le grand général, le président Gnassingbé Eyadema. Entre Gnassingbé Eyadema et tous les présidents nigérians, il n’y avait pas de protocole, il n’y avait pas de formalité, les relations avaient toujours atteint le plus haut niveau. Et cela a continué jusqu’aujourd’hui. Entre le président nigérian Goodluck Jonathan et le président Faure Gnassingbé, il n’y a pas de protocole, il n’y a pas de formalité, ce sont des frères et amis, qui s’appellent tout le temps. La coopération entre les deux pays est forte, et mon arrivée ici l’a renforcée davantage. Au mois d’Avril, des militaires nigérians étaient venus ici au Togo faire une semaine de stage pour apprendre des choses et discuter de la possibilité des échanges entre les deux armées. Des jeunes, ex-militants de la région du Delta du Niger au Nigéria viendront bientôt se faire former dans différents métiers dans le centre Don Bosco, parce que nous avons considéré que le Togo a beaucoup de choses à leur offrir. Nous allons continuer à promouvoir la bonne coopération entre les deux nations.

Beaucoup d’affairistes nigérians ont pris la décision de venir établir des choses ici au Togo, dans divers domaines. Les deux Etats sont en train d’étudier un mécanisme qui va autoriser les échanges de prisonniers, le Togo est d’accord sur le principe, et nous en sommes fiers, reste à travailler sur les modalités et la faisabilité de la chose. Les relations entre le Togo et le Nigéria, je peux affirmer sans me tromper qu’elles sont réellement au beau fixe. Son Excellence, notre frère, le président Faure Gnassingbé, a invité son frère, le président Goodluck Jonathan à visiter le pays officiellement. Et bientôt, à travers la voie diplomatique normale, la date sera fixée. Aussi, avant les élections, le président Goodluck Jonathan était venu ici pour faciliter les discussions entre les autorités togolaises et l’opposition. Par la grâce de Dieu, après les élections, il y a le calme, tout s’est passé normalement, en toute transparence. Ça, c’est un signe de l’approfondissement de la démocratie. Aussi félicitons-nous le Togo pour les arrangements mis en place pour faciliter la tenue de ces élections, nous sommes contents également que cette fois-ci l’opposition, dans l’intérêt supérieur du pays a accepté les résultats de ces élections observées par près de dix mille observateurs internationaux et locaux. Ça met en avant la démocratie togolaise.

Africabusiness.com :Comment vous avez apprécié votre nomination comme ambassadeur au Togo ?

Ambassadeur ADOYI :Moi j’aime beaucoup le peuple togolais, j’ai fait l’Université de Lomé, je suis rentré à Dakar où j’ai poursuivi mes études, de Dakar, je suis allé en France. Avant de venir ici, j’étais au Cameroun, donc revenir au Togo, pour moi, c’est un retour chez soi. Je venais au Togo, officiellement, depuis l’année 80, quand j’étais à la présidence nigériane pendant 12 ans. Je venais régulièrement au Togo, surtout à Lomé et à Kara, Niamtougou, Aného, Kpalimé, j’aime beaucoup ce pays. A la présidence du Nigéria, dans le protocole, mon travail était de devancer le Chef d’Etat comme émissaire, lors des visites d’Etat. J’ai travaillé avec les présidents Shehu Shagari, Ibrahim Babanguida, les Généraux Abdulsalami Abubakar et Olusegun Obasanjo. Ma dernière rencontre avec le Général Eyadéma, c’était en juin 99, avec le Général Obasanjo, nous étions restés ensemble jusqu’à trois heures du matin et je faisais l’interprétation, décembre 98, j’étais là également avec le général Abubakar, je servais encore comme interprète, on était restés aussi ensemble jusqu’au petit matin, avec les autres présidents du Nigéria, c’était la même chose, donc je suis très habitué au Togo. Quand j’étais à Cotonou à l’ambassade du Nigéria où j’ai fait sept ans, je venais ici tout le temps. Quand on m’a affecté ici, j’ai dit c’est le travail de Dieu.

Africabusiness.com : Du 17 au 31 août dernier, le Nigéria tenait sa première foire-exposition au CETEF à Lomé, avec plus de 80 exposants. Qu’est-ce-qui explique une telle initiative ?

Ambassadeur ADOYI :Principalement, cette foire avait pour vocation de permettre que les entrepreneurs, les hommes d’affaires et investisseurs des deux pays s’intègrent, pour discuter, pour faire des échanges. Les pays de la sous-région avec lesquels le Nigéria faisait commerce, dans l’ordre on peut citer le Ghana, le Togo et le Niger, mais les entrepreneurs nigérians, à la suite de cette foire, m’ont affirmé qu’avec tout ce qu’ils ont vu durant cette foire, l’ordre va changer et le Togo va devenir le premier partenaire commercial du Nigéria. Le Togo a tout fait pour que leur présence ici soit une expérience intéressante.

Africabusiness.com :Il y a une forte communauté de nigérians résidant au Togo

Ambassadeur ADOYI :Vous êtes très gentils envers nous, vous respectez les gens, vous aimez les étrangers, vous êtes sérieux, vous êtes un peuple discipliné. Par rapport aux autres pays, la différence est claire, vous êtes très corrects, voilà pourquoi tout ce qui touche le Togo touche le Nigéria, tout ce qui touche le Nigéria touche le Togo. Il y a une population importante de ressortissants nigérians au Togo, presque deux millions. C’est bien vrai il y a certains qui s’engagent dans des affaires illégitimes, mais si vous avez beaucoup d’enfants, vous allez avoir quelques enfants qui n’agissent pas conformément aux règles établies. Bien sûr, il peut y avoir des nigérians qui ne sont pas corrects, nous n’avons qu’à les encourager à faire ce qui est correct pour qu’ils puissent vivre paisiblement ici et profiter de l’atmosphère conviviale pour faire des investissements convenables, c’est-à-dire faire des affaires correctes.

Africabusiness.com :Pour une émergence sensible, qu’est-ce-que le Togo devrait copier chez le grand Nigéria ?

Ambassadeur ADOYI :Avec la foire qui vient de se tenir, il y a beaucoup de choses que le Togo peut fabriquer, mais permettez-moi de relever que dans beaucoup de domaines, le Togo est en train de faire des progrès, grâce à la diplomatie viable du président Faure Gnassingbé, très gentil, très ouvert comme son frère Goodluck Jonathan. Par exemple dans la sous-région, le Togo est très impliqué dans le maintien de l’ordre, vous avez des militaires un peu partout. On peut constater aussi qu’il y a beaucoup de constructions, de reconstruction, l’aménagement des infrastructures est en cours. Avec le Togo, nous devons travailler ensemble pour réaliser des choses ensemble, comme ce qu’on a fait depuis le temps du Général Gnassingbé Eyadéma que nous appelons le Doyen. C’était un président qui est ami à tout le monde, que vous soyez grand ou petit, Eyadéma était un président qui aimait tout le monde, surtout il aimait beaucoup les nigérians, moi j’ai eu la chance de le connaître personnellement, quand on l’appelle le Géant de l’Afrique, c’est la vérité, tel il était sage et large d’esprit, le président Faure aussi fait la même chose. Je prie Dieu pour lui et son frère Goodluck Jonathan pour qu’ils continuent sur la même voie pour que nos deux pays réalisent la grandeur économique, la grandeur politique et sociale au sein de la communauté internationale. Je peux dire avec fierté que le Togo et le Nigéria sont en bonne voie vers le développement.

Africabusiness.com :Le Nigéria est un géant de l’Afrique, presque sur tous les plans, mais très instable sur le registre sécuritaire. Comment l’expliquez-vous ?

Ambassadeur ADOYI :Je peux vous confirmer que l’insécurité au Nigéria, du fait de la menace de Boko Haram a été considérablement réduite, jusqu’au minimum, dans le sens qu’avec l’Etat d’urgence décrété dans trois Etats au nord du pays, les activités de cette secte islamique ont été beaucoup réduites. Dans la plupart des régions du pays, il y a le calme qui règne actuellement. Nous avons écrasé et supprimé l’existence de Boko Haram, avec leur chef qui a été tué.

Africabusiness.com :Donc vous confirmez la disparition d’Abubakar Shekau ?

Ambassadeur ADOYI :Je confirme à quatre-vingt dix-neuf pour cent, parce que le président Jonathan a pu maîtriser la situation sécuritaire, toutes les choses sont solidement en place au Nigéria. C’est pour ça que le président Goodluck Jonathan, c’est un président que nous aimons beaucoup. En plus d’être très gentil, il est très humble, il est focalisé sur le développement du pays, il connaît son métier bien, et puis il a mis en place un gouvernement qui implique tout le monde, il respecte les petits et les grands, tout comme son frère le président Faure Gnassingbé.

Africabusiness.com :La disparition du chef de file de Boko Haram, c’est donc un grand soulagement pour le Nigéria

Ambassadeur ADOYI :Pas seulement pour le Nigéria, mais pour toute la sous-région et la communauté internationale, parce qu’ils avaient constitué une nuisance sécuritaire. La disparition du chef anéantit 90% des activités de Boko Haram

Africabusiness.com :Quelles sont les réelles motivations de Boko Haram, que cherche-t-elle véritablement ?

Ambassadeur ADOYI :Je dirais que ce sont des gens qui voulaient déstabiliser non seulement le Nigéria, mais la sous-région

Africabusiness.com :A quelles fins, pour arracher le pouvoir politique ou le pouvoir économique ?

Ambassadeur ADOYI :Pour arracher quel pouvoir, c’est juste pour des raisons de nuisance sécuritaire, peut-être sponsorisée par des gens qui n’aiment pas le Nigéria. Je pense que ce sont des vauriens, des fainéants, qui jouent le jeu des gens qui n’aiment pas la stabilité de la sous-région. Boko Haram ne peut rien faire, mais on ne peut pas dire avec exactitude leurs motifs, mais retenez tout simplement que ce sont des gens qui ne sont pas bons. Grâce à Dieu, ils ont été neutralisés

Africabusiness.com :Investir au Togo, en tant qu’ambassadeur, le conseilleriez-vous aux nigérians ?

Ambassadeur ADOYI :Bien sûr, parce que le climat d’investissement est favorable ici, et le président Faure Gnassingbé travaille d’arrache-pied pour mettre en place les infrastructures, les routes, l’électricité, bref, tout ce qu’il faut pour encourager l’investissement. Si tu investis au Togo, tu ne vas pas regretter, voilà pourquoi le Nigéria va toujours accompagner le Togo dans les tâches de développement, voilà pourquoi nous apprécions beaucoup ce que le président Faure fait. Il fait beaucoup pour la sous-région, il est très gentil, et il connaît son métier comme le président Jonathan. Je le respecte beaucoup, en toute vérité. J’encourage les nigérians à venir faire des investissements ici au Togo, et j’exhorte les Togolais à aller au Nigéria pour voir ce qui se fait là-bas. Nous avons beaucoup à apprendre l’un de l’autre. Les entrepreneurs et les investisseurs qui sont venus sont très contents avec tout ce qu’ils ont vu ici. Le bilan de cette foire est très positif, et comme je l’ai dit tantôt, le Togo passe à la tête des pays partenaires commerciaux du Nigéria en reléguant derrière le Ghana et le Niger. Vous les togolais, vous êtes sérieux, je vous félicite.

Africabusiness.com :Un message pour vos compatriotes résidant au Togo

Ambassadeur ADOYI :Je leur dirai de rester à côté du peuple togolais, de faire ce qui est correct, d’éviter toute activité qui va tacher l’image du Nigéria, de respecter les togolais, parce que je crois qu’on trouve les choses plus faciles ici qu’ailleurs dans les autres pays de l’Afrique de l’Ouest. J’étais à Cotonou où j’ai passé sept ans, au Sénégal trois ans, et je sais ce que je suis en train de dire. Ici, les nigérians sont à l’aise, mais comme je l’ai dit, si vous avez beaucoup d’enfants, il y aura quelques uns qui feront ce que vous n’aimez pas, donc nous serons toujours là pour leur dire de faire les choses correctes.

Africabusiness.com :Comme tout bon nigérian, Monsieur l’ambassadeur doit être un féru du football, dites-nous, est-ce que vous avez une fois suivi les Eperviers du Togo jouer ?

Ambassadeur ADOYI :Oui, bien sûr, la dernière fois que j’ai vu les Eperviers jouer, j’oublie un peu, mais je suis très impressionné, et je crois qu’ils méritent d’être encouragés et soutenus de toutes les façons.

Share
This entry was posted in French, Nigeria News, Togo News. Bookmark the permalink.

Leave a Reply