Cap-Vert : La BAD approuve un prêt d’appui budgétaire général de 15 millions d’euros

TUNIS, Tunisie, 11 octobre 2013/African Press Organization (APO)/ Le mercredi 9 octobre 2013, le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (http://www.afdb.org) a approuvé un prêt d’appui budgétaire général de 15 millions d’euros, afin d’aider le Cap-Vert à financer son Programme d’appui à la gouvernance des entreprises publiques et à la promotion de l’investissement (PAGEPPI).

Le programme entend aider le Cap-Vert à consolider son cadre macroéconomique et à promouvoir la croissance en améliorant la gouvernance des entreprises publiques et la promotion de l’investissement privé.

Les objectifs opérationnels du PAGEPPI visent à améliorer la gouvernance des entreprises étatiques de façon à rationaliser les dépenses publiques et à promouvoir l’investissement privé pour stimuler la croissance économique et encourager la création d’emplois.

Le PAGEPPI va s’attaquer aux défis que représente le déficit fiscal, source d’endettement public, en améliorant la gestion de la participation de l’État aux capitaux des entreprises publiques et en rationalisant le portefeuille d’investissements publics. Il va aussi faire du secteur privé le moteur de la croissance par des mécanismes innovants basés sur des partenariats public-privé propices aux investissements qui cibleront les investisseurs étrangers et les porteurs de projets des micro, petites et moyennes entreprises (MPME).

À terme, le programme devrait renforcer la gouvernance du secteur public et améliorer les performances opérationnelles et financières des entreprises étatiques. Cela permettra de réduire le fardeau sur le budget de l’État et les risques inhérents pour les finances publiques. Le programme devrait, en outre, clarifier le rôle de l’État en sa qualité d’actionnaire et de régulateur et favoriser la mise en œuvre d’incitations à l’investissement local et international, permettant ainsi de créer un environnement plus attractif pour l’essor de l’activité économique et le développement du secteur privé.

Le programme mettra en valeur la stratégie globale de développement du Cap-Vert qui repose sur une diversification économique basée sur des groupes sectoriels compétitifs. En particulier, il appuiera les réformes de gouvernance et de développement du secteur privé qui constituent deux des principaux piliers du Document de stratégie nationale pour la croissance et la réduction de la pauvreté (DSCRP) 2012-2016.

Le PAGEPPI est compatible avec les opérations sectorielles de la Banque qu’il complète avec le volet du secteur privé et des projets d’assistance technique (essentiellement financés par des ressources du Fonds d’assistance technique pour les pays à revenu intermédiaire – FAT PRI), créant ainsi un effet multiplicateur qui permet aux parties prenantes de mettre en œuvre les réformes prévues. Il aura un impact durable en termes de développement institutionnel et d’acquisition des connaissances grâce à l’appui qu’il apportera aux réformes de renforcement des capacités humaines et institutionnelles.

Le programme bénéficiera à la population tout entière en favorisant une meilleure gouvernance du secteur étatique, ce qui aura un impact positif sur la qualité des services publics, notamment l’eau et l’électricité. Il aidera à maîtriser le fardeau fiscal en encourageant la mobilisation des ressources par une réduction des pertes des entreprises publiques et par une rationalisation de l’investissement public. Il favorisera une contribution plus élevée du secteur privé à la croissance du PIB en assainissant le climat des affaires et en stimulant l’investissement.

Le programme est une opération d’appui budgétaire général qui fait partie intégrante du cadre pluriannuel de réformes amorcé par le gouvernement avec le soutien à moyen terme de la Banque, par le biais d’une approche programmatique adoptée par tous les partenaires techniques et financiers (PTF) qui mettent en œuvre des opérations d’appui budgétaire général au Cap-Vert. Cette opération de 15 millions d’euros en 2013 correspond à la première phase du programme.

Le portefeuille de la Banque au Cap-Vert à fin juillet 2013 comptait six opérations nationales actives, y compris deux projets dans le secteur énergétique, le projet d’agrandissement et de modernisation de l’aéroport de Praia, le projet de parc technologique, un appui FAT PRI au développement des MPME et une étude de la Facilité africaine de l’eau, pour un montant total de 67,32 millions d’UC. La répartition par secteur du portefeuille est la suivante : TIC (40,1 %), transports (37,2 %), énergie (19,7 %), eau et assainissement (1,8 %) et projets plurisectoriels (1,2 %).

 

SOURCE

African Development Bank (AfDB)

Share
This entry was posted in Cape Verde News, French. Bookmark the permalink.

Leave a Reply