Le Canada offre de l’aide humanitaire d’urgence à la population du Soudan du Sud


OTTAWA, Canada, 29 octobre 2013/African Press Organization (APO)/ Le Canada apporte une aide immédiate qui permettra de sauver la vie de 90 000 personnes touchées par le conflit qui sévit dans l’État de Jonglei, au Soudan du Sud, a annoncé le ministre du Développement international et de La Francophonie, l’honorable Christian Paradis. La contribution du Canada permettra aux partenaires œuvrant dans le domaine de l’aide humanitaire de fournir une aide alimentaire d’urgence aux personnes déplacées.

« Sans l’appui international nécessaire pour pouvoir répondre aux besoins alimentaires d’urgence, on peut s’attendre à ce que la crise s’aggrave au cours des prochains mois, a déclaré le ministre Paradis. Le Canada souligne l’importance de garantir aux travailleurs humanitaires un accès libre, intégral et sécuritaire pour que ceux-ci puissent répondre aux besoins pressants des populations touchées par le conflit. »

Des affrontements récents entre communautés et la présence de la milice rebelle dans l’État de Jonglei, au Soudan du Sud, ont entraîné le déplacement de milliers de personnes, des centres urbains vers les campagnes avoisinantes. Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies estime que près de 100 000 personnes dans le comté de Pibor sont privées d’aide humanitaire en raison du conflit opposant les forces de l’État à des groupes armés ainsi que de la reprise des affrontements entre communautés.

« Notre appui permettra au Programme alimentaire mondial de faire parvenir de toute urgence de la nourriture aux milliers de civils déplacés au Soudan du Sud et, par là même, de sauver des vies et d’alléger les souffrances, a indiqué le ministre Paradis. Le Canada demeure résolu à apporter de l’aide humanitaire pour pouvoir améliorer la vie des populations dans le besoin partout dans le monde. »

Les conséquences de la violence qui règne dans l’État de Jonglei sur le plan humanitaire s’avèrent considérables : la production agricole a été presque totalement interrompue, les services essentiels, comme les points d’eau, les écoles ou les installations médicales ont été fermés ou détruits lors des affrontements et la population civile dépend de l’aide humanitaire à court terme.

Par conséquent, le Canada, de concert avec ses partenaires internationaux, continuera de suivre de très près la situation au Soudan du Sud.

 

SOURCE

Canada – Ministry of Foreign Affairs


This entry was posted in French, South Sudan. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *