Les découvertes énergétiques en Afrique révèlent les bouleversements dans ce secteur – Rapport DHL


L’Afrique est la région du monde où la consommation de pétrole a le plus augmenté

LE CAP, Afrique du Sud, 25 novembre 2013/African Press Organization (APO)/ Les découvertes récentes dans le domaine du pétrole et du gaz en Afrique ne pourront continuer à avoir une influence positive sur les économies locales que si les fournisseurs, prestataires de service et autres entreprises africaines locales, possèdent les moyens nécessaires pour répondre à cette croissance.

Télécharger le rapport : http://www.dhl.com/energywhitepaper

 

Cette hypothèse a été avancée par Steve Harley, président du secteur de l’énergie de DHL Customer Solutions & Innovations (http://www.dhl.com). Harley précise que ces découvertes énergétiques offrent de nombreuses possibilités aux entreprises locales, faisant écho à la croissance nette rapide du prestataire lui-même dans le transport des matériaux du secteur de l’énergie dans la région.

Harley indique que les prévisions annoncent la poursuite de la croissance en matière d’approvisionnement en pétrole en Afrique pour les 25 prochaines années, avec des taux de croissance pour cette période situés entre 0,5 million et 2,0 millions de barils par jour. « L’Afrique devra s’adapter si elle veut arriver à continuer à satisfaire la demande, elle devra également faire évoluer les tendances dans ce secteur hautement compétitif ».

Il indique qu’à l’échelle mondiale, un approvisionnement en énergie stable et fiable est très important pour l’activité économique, et du fait de la disponibilité de ces ressources en Afrique, on peut s’attendre à ce que ce pays connaisse une croissance économique stable et continue.

« Nous avons également constaté une demande croissante de ces ressources sur le continent et actuellement l’Afrique est la région du monde où la consommation de pétrole a le plus augmenté – sa croissance a été de 5 % en 2012 alors qu’elle n’a été que de 1 % dans l’année dans le monde. Cette tendance devrait se poursuivre du fait qu’un nombre important d’économies ayant connu la plus rapide croissance sont sur le continent ».

Harley nous avertit cependant que, du fait que les réserves de pétrole facilement accessibles sont à présent épuisées, la plupart des nouveaux sites sont situés dans des zones très éloignées ou plus techniquement problématiques, ce qui soulève des problèmes en termes d’infrastructure, de transport et d’expertise.

« Les prévisions annoncent un déclin de cinq pour cent par an de la production de pétrole classique. L’extraction de sources non classiques est plus complexe et relativement plus coûteuse au niveau de la chaîne d’approvisionnement. Par conséquent, les clients auront besoin d’une expertise complémentaire de la part de fournisseurs en logistique intégrés afin de leur permettre de relever les défis posés par ces nouvelles contraintes géographiques et technologiques ».

Harley signale l’existence du récent Livre Blanc de DHL portant sur la gestion mondiale des chaînes d’approvisionnement pour les questions de maintenance, de réparations et d’opérations (MRO) pour les entreprises du secteur énergétique, qui montre que les sociétés pétrolières et gazières auront besoin de fournisseurs intégrés capables de leur apporter des solutions de chaîne logistique de bout en bout. Selon le Livre Blanc, les fournisseurs en logistique doivent apporter une empreinte globale, conjuguée à une expertise des marchés locaux. En tant que partenaires fiables, ils doivent gérer les coûts et l’optimisation des processus et maintenir la conformité aux exigences de sécurité à la fois sur le site et hors site ».

« Cela est particulièrement vrai en Afrique », fait remarquer Charles Brewer, directeur général de DHL Express en Afrique subsaharienne. « Alors que le continent présente des résultats prometteurs, les problèmes liés aux infrastructures, aux contraintes réglementaires et l’absence d’une chaîne d’approvisionnement intégrée dans la plupart des marchés peuvent être une entrave majeure pour les entreprises du secteur de l’énergie. Ajoutez à cela le besoin d’optimiser la production et d’améliorer la gestion de la chaîne d’approvisionnement qui permettrait d’améliorer le service et de réduire les coûts, et vous comprendrez les besoins exprimés par les fournisseurs intégrés d’introduire des mesures plus strictes permettant d’optimiser la tenue des stocks et de trouver des solutions de transport plus économiques ».

Charles Brewer, directeur général de DHL Express en Afrique subsaharienne

« Cela souligne notre besoin de travailler en partenariat avec un fournisseur expérimenté ayant une grande connaissance de la région. DHL a une présence et une expérience internationales uniques qui lui permettent de garantir que les partenaires disposent de solutions intégrées capables de faire face aux enjeux actuels énergétiques », conclut Brewer.

Pour télécharger le rapport, veuillez consulter :
http://www.dhl.com/energywhitepaper

 

SOURCE

Deutsche Post DHL


This entry was posted in French, South Africa News. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *