Le Canada fait ressortir l’importance d’appuyer la mise en valeur durable des ressources naturelles comme moyen de réduire la pauvreté en Afrique


OTTAWA, Canada, 16 décembre 2013/African Press Organization (APO)/ Aujourd’hui, Lois Brown, secrétaire parlementaire du ministre du Développement international et ministre de la Francophonie, Christian Paradis, a assisté à la troisième Conférence des ministres responsables de la mise en valeur des ressources minérales, tenue par l’Union africaine à Maputo (Mozambique). Lors de la conférence, Mme Brown a participé au lancement du Centre africain de développement de l’industrie minière (CADIM), une initiative pour laquelle le Canada est le principal donateur.

« La création d’une croissance économique durable, menée par le secteur privé, est le principal moyen de briser le cycle de la pauvreté, a indiqué Mme Brown. S’il est géré de la bonne manière, le secteur de l’extraction peut apporter des revenus substantiels aux gouvernements. Par la suite, ces derniers peuvent réinvestir dans les infrastructures et les services essentiels, dont la santé et l’éducation. Cela peut également profiter aux entreprises locales, ce qui favorise la création d’emplois. »

Approuvée en février 2009 pendant un Sommet de l’Union africaine, la Vision minière pour l’Afrique cherche à utiliser les ressources minérales de l’Afrique comme outil de transformation économique et sociale et appuie le développement transparent, équitable et optimal des ressources minérales de l’Afrique. En janvier 2013, le premier ministre Stephen Harper a annoncé que le gouvernement du Canada versait 15,3 millions de dollars sur cinq ans pour appuyer le Centre par l’entremise de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique. L’engagement pris par le Canada d’aider les pays africains à optimiser les retombées de leur secteur de l’extraction contribue à faire en sorte que ces retombées soient bénéfiques aux populations et qu’elles améliorent leur qualité de vie en général.

« Le soutien du Canada au Centre africain de développement de l’industrie minière permettra d’offrir des conseils stratégiques aux pays africains sur la façon de gérer, de manière durable et transparente, leurs ressources naturelles, a ajouté Mme Brown. Il s’agira d’élaborer des codes, des lois et des systèmes fiscaux clairs et uniformes pour l’industrie minière, lesquels faciliteront tant les investissements que la participation des entreprises locales au développement du secteur de l’extraction. »

La croissance économique durable est l’une des priorités du Canada en matière de développement. Le Canada reconnaît que la mobilisation des ressources, des compétences et des capacités d’innovation du secteur privé contribue à réduire la pauvreté partout dans le monde.

 

SOURCE

Canada – Ministry of Foreign Affairs


This entry was posted in French. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *