Fin de la 11ème Foire internationale de Lomé :Le satisfecit de la délégation suédoise


Laurent LAWSON : « Il faudrait alors s’entendre.  Et comme nous sommes plus dans le besoin et disposons de plusieurs facilités, c’est à nous Togolais de faire du Togo, un pays attractif avec des garanties… »
La 11ème Foire internationale de Lomé a eu lieu du 29 Novembre au 16 Décembre 2013 sur le site du Centre togolais des expositions et foires (CETEF). Cette rencontre commerciale d’envergure internationale a enregistré la participation de la Suède comme pays invité d’honneur. Quelques jours après la fin de l’événement, c’est le satisfecit qui se dégage des lèvres de la délégation suédoise conduite à l’occasion par M. Laurent LAWSON, qui exprime mieux ce sentiment, tout en étalant une kyrielle d’opportunités que le Togo peut saisir pour être parfaitement au rendez-vous de l’attractivité et de la compétitivité.

Africabusiness.com:  Monsieur le Chef de la Délégation Suédoise, dites-nous pourquoi avoir choisi de participer à la 11ème foire Internationale de Lomé qui s’est achevé il y a quelques jours?

Laurent LAWSON: Merci de m’avoir accordé cette occasion.  Dans le cadre du projet du gouvernement suédois de développer son commerce extérieur, nous avons eu à organiser un forum des hommes d’affaires de la Scanie, une région du sud de la Suède, à Lomé en novembre 2012 et participé à la foire de novembre 2012.  Suite aux contacts établis nous étions donc sollicités pour être pays d’honneur de la foire 2013.  Ce fut vraiment un honneur.

Africabusiness.com: Quelles appréciations faites-vous déjà de bout ce que vous avez vécu et vu tout au long de cette foire ?

Laurent LAWSON:Toute la délégation suédoise et moi sommes très ravis de l’organisation de cette grande fête commerciale.  L’accueil qui nous a été réservé, les contacts établis, les discussions au Forum et à la Foire sont très promettants.  Nous avons été très satisfaits des efforts du team de M. JOHNSON-KUEKU Banka, directeur général du Centre togolais des expositions et foires(CETEF) pour faciliter les choses.  Une chose qui bloque les investisseurs à venir dans la plupart des pays africains, c’est les difficultés administratives mais je peux vous dire que le CETEF fait le maximum pour être à la disposition des exposants et promouvoir le Togo à l’international.

Africabusiness.com: Quels contacts sérieux et importants avez-vous noué sur place avec des opérateurs économiques togolais ?

Laurent LAWSON:Beaucoup de relations ont été nouées avec les opérateurs économiques togolais ; d’ores et déjà, je suis confiant que les contacts établis vont générer de bonnes affaires pour le Togo et la Suède.

Africabusiness.com: Le bilan est-il encourageant et prometteur ou bien carrément décevant ?

Laurent LAWSON:Comme je l’ai dit plus tôt, c’est très promettant.

Africabusiness.com: Parlez-nous un peu des opportunités d’affaires existantes en Suède dont les hommes d’affaires togolais pourraient s’en saisir.

Laurent LAWSON:La Suède est un pays avec des opportunités d’affaires dans tous les domaines, notamment les domaines de technologie, d’assainissement, d’agriculture… et surtout, de formations professionelles.  Le Togo a besoin de toutes ces possibilités pour se développer.  Que ce soit dans le secteur primaire, secondaire ou tertiaire, la Suède dispose des atouts.  Il ne faudrait pas non plus oublier tout ce dont le Togo dispose pour le marché international et surtout la Suède mais il faudrait les mettre en valeur pour pouvoir en profiter. Et les mettre en valeur pour moi signifie investir dans ces domaines. Un exemple banal serait la formation professionelle et technique. Nous pouvons acheter pas mal de ces formations auprès des entreprises suédoises.  En créant des grandes écoles de formation technique, le Togo deviendrait un pays attractif sur plusieurs points et donc les sociétés internationales n’hésiteraient pas à venir s’installer dans nos pays.

Africabusiness.com:  Comment entrevoyez-vous l’axe Stocholm-Lomé sur le plan économique ?

Laurent LAWSON:Nous sommes en discussion avec le Ministère du Commerce du Togo pour une visite officielle en Suède pour renconter des hommes d’affaires et son homologue.  Comme je l’ai dit à plusieurs occasions, nous sommes ici dans le cadre d’un projet du gouvernement suédois de développer ses relations commerciales avec l’Afrique.  Nous pouvons donc saisir cette occasion pour attirer les investisseurs suédois dans notre pays le Togo et faire de ce pont d’affaires un pont solide et dans le temps.

Africabusiness.com: Quel appel avez-vous à lancer aux Opérateurs Economiques togolais les plus sceptiques ?

Laurent LAWSON: Il n’est plus un secret que l’Afrique est le continent de la croissance actuellement. Plusieurs sociétés  internationales voudraient bien s’établir en Afrique et le Togo avec sa situation géographique pourrait attirer pas mal de ces sociétés.  C’est tout d’abord le rôle des opérateurs économiques togolais d’identifier les secteurs où les besoins de développement sont criant au Togo et dans la région, et de faire appel à ces sociétés.  Il faudrait arrêter de penser à être aider.  Il faudrait penser à faire du business, gagnant gagnant. Ces sociétés commerciales internationales cherchent donc à faire du profit et c’est le cas des togolais aussi.  Il faudrait alors s’entendre.  Et comme nous sommes plus dans le besoin et disposons de plusieurs facilités, c’est à nous Togolais de faire du Togo un pays attractif avec des garanties,  la concurrence étant rude. Un opérateur économique togolais qui veut rentrer en partenariat avec une société internationale doit d’abord se faire attractif, offrir des facilitités ou un marché que l’autre société ne possède pas.

Africabusiness.com:  Votre situation géographique au Togo et contacts

Laurent LAWSON:Notre représentation au Togo, la « Commerciale d’Afrique » est située sur la rue de France, derrière l’ancienne direction générale de Moov au niveau de la pharmacie du Boulevard en allant au grand marché de Lomé dans l’immeuble abritant la « Phone house ».
Contacts : +228 22 44 65 94 / 90 26 96 73 / 90 89 89 85


This entry was posted in French, Togo News. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *