Ouverture du Forum BUILD Africa pour en finir avec le déficit d’infrastructures de l’Afrique


Le développement des infrastructures est une condition fondamentale pour que l’Afrique atteigne ses objectifs en terme de croissance et de développement

BRAZZAVILLE, République du Congo, 6 février 2014/African Press Organization (APO)/ Le 6 février 2014, le forum international BUILD Africa (http://www.buildafricaforum.com) s’est ouvert à Brazzaville, en République du Congo. Organisé sur deux jours, la première édition du forum d’affaires et d’investissement vise à apporter une réponse globale au déficit d’infrastructures de l’Afrique. BUILD Africa a été inauguré par S.E Denis Sassou N’Guesso, Président de la République du Congo.

BUILD Africa a été inauguré par S.E Denis Sassou N’Guesso, Président de la République du Congo

La première édition du forum a ouvert ses portes en présence de :

–          Plus de 700 participants internationaux, représentant 50 nationalités

–          10 ministres du continent africain, venus présenter les projets de leur région

–          80 intervenants internationaux

–          50 médias internationaux

Comment enclencher un développement durable en Afrique à partir de nouvelles infrastructures ?

Le développement des infrastructures est une condition fondamentale pour que l’Afrique atteigne ses objectifs en terme de croissance et de développement. C’est dans cette perspective, pour mettre en œuvre les projets dont l’Afrique a besoin, que le forum BUILD Africa propose d’aborder les thèmes clés liés au développement des infrastructures en Afrique : créations d’emplois, croissance inclusive, financements innovants, développement durable, innovation, intégration régionale, sont autant de thèmes qui seront débattus par les participants.

Rassembler les acteurs mondiaux des infrastructures

En rassemblant plus de 700 décideurs politiques, bailleurs de fonds, ONG, experts des infrastructures et de la construction, le forum BUILD Africa vise à brasser les expériences, notamment celles de pays qui ont atteint l’émergence grâce à des plans d’infrastructures ambitieux, et à créer des synergies entre les acteurs mondiaux du développement.

Développer le nombre de projets banquables sur le continent

Plusieurs organismes de référence se sont joints à l’initiative en tant que partenaires. Ainsi, le fonds Africa50 de la Banque Africaine de Développement, et la Banque Mondiale ont rassemblé leurs expertises pour formuler des solutions financières, techniques et structurelles, au déficit d’infrastructures en Afrique.

Citations à l’ouverture du forum BUILD Africa :

«  La modernisation durable d’un pays doit s’inscrire dans une approche globale des infrastructures, prenant en compte leur dimension sociale, économique ou environnementale. C’est à cette seule condition que les infrastructures pourront devenir un outil puissant pour desserrer l’étau qui bloque l’accès au développement en Afrique ». Denis Sassou Nguesso, Président de la République du Congo

” Ne pas régir à l’insuffisance des infrastructures en Afrique, c’est mettre en péril le développement économique et social attendu par plus d’1 milliard d’Africaines et d’Africains » Jean-Jacques Bouya, ministre à la Présidence de la République du Congo, en charge de l’aménagement du territoire et de la Délégation Générale aux Grands Travaux.  

Chiffres clés sur les infrastructures en Afrique* :

–          L’Afrique connaît des taux de croissance moyens de 5% par an

–          Le déficit d’investissement dans les infrastructures est de 48 milliards de dollars par an

–          Le manque d’infrastructures de base coûte deux points de croissance chaque année à chaque pays

–          Plus de 800 projets d’infrastructures ont été recensés en Afrique en 2012 (Ernst & Young)

Plus d’informations sur
http://www.buildafricaforum.com

SOURCE

BUILD Africa Forum


This entry was posted in French, Republic of the Congo. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *