Le développement intéresse aussi les syndicalistes


En dehors des revendications corporatistes, les organisations syndicales  ont un rôle crucial à jouer  en tant qu’acteurs de gouvernance et de développement des Etats.
Encore faut-il que les conditions soient mises en place.

C’est justement pour cette raison qu’une rencontre syndicale sur la coopération au développement a  été organisée mardi.

La rencontre initiée par l’organisation régionale africaine de la confédération syndicale internationale (CSI-Afrique) a regroupé des représentants des 6 confédérations syndicales du Togo.

L’objectif était de permettre aux leaders et cadres syndicaux de procéder à un bilan des politiques et stratégies de développement mises en oeuvre, d’avoir les informations utiles et de permettre de comprendre la politique de développement du pays afin de définir les meilleures stratégies de participation.

”Il convient d’outiller les acteurs syndicaux afin qu’ils puissent jouer efficacement leur rôle par des propositions constructives et pertinentes sur les questions de développement économique et social”, a  expliqué Adrien Akouété BELEKI, secrétaire général adjoint de la CSI-Afrique à l’ouverture des travaux de cette assise.

Les débats autour des questions de développement ne sont pas exclusivement réservées aux politiques ; elles nécessitent également l’apport voire la participation active de la société civile au sein de laquelle sont comptées les organisations syndicales.

Il faut souligner que cette assise est à saluer ; elle intervient à une période où le Togo se prépare à produire son rapport sur les Objectifs du millénaire de développement dont l’échéance est fixée pour 2015.


This entry was posted in French, Togo News. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *