Le plus grand salon de l’énergie en Afrique et dans le pourtour méditerranéen se penche sur la compensation industrielle


Et de 9 pour Elec Expo (15 au 18 octobre 2014 à Casablanca)

 

Elec Expo 2014 arrive en véritable force de proposition dans l’émergence industrielle du Royaume. A travers son évènement annuel phare prévu du 15 au 18 octobre 2014 à l’Ofec de Casablanca, la Fédération nationale de l’électricité et de l’électronique et des énergies renouvelables (Fenelec) organise un Forum Scientifique international sur le thème « Compensation Industrielle dans les secteurs de l’Electricité, l’Electronique et des Energies Renouvelables au Maroc ». Il s’agit pour la Fenelec et à travers cette membrane scientifique, d’appeler à faire de la compensation industrielle un véritable levier de croissance économique pour le Royaume.

 

 

En axant le thème de la prochaine édition du salon Elec Expo (Salon International des Energies Renouvelables et de l’Efficacité Energétique), autour de la compensation industrielle, la Fenelec encourage le Royaume à utiliser ses marchés publics comme un levier afin générer une valeur ajoutée locale, créer des filières technologiques et réussir le transfert de technologie. L’idée étant de contrainte les entreprises étrangers qui investissement dans le Royaume à sous-traiter des activités de production, à externaliser des activités supports, à s’approvisionner localement et à créer seul ou en partenariat des capacités de sous-traitance ou de production. Une visions qui n’st pas nouvelle et qui s’insère parfaitement dans la nouvelle stratégie industrielle (2014-2020) du Royaume portée par Moulay Hafid El Alamy, Ministre marocain de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique.

 

La compensation industrielle, également connue sous le terme offset dans la logique de réajustement du cadre légal des marchés publics, selon Khalil EL GUERMAI, Docteur d’Etat en Sciences des Matériaux et Directeur Général de la FENELEC.

Selon le président de la commission Compensation Industrielle et Accès aux marchés publics Mehdi EL IDRISSI, « l’offset ou compensation industrielle est une exigence que les pays peuvent mettre en œuvre pour que les marchés publics de taille importante soient accompagnés d’un engagement du fournisseur à réaliser des activités économiques ».

La compensation industrielle permet une équité économique dans les relations Nord/Sud. C’est une aubaine pour un secteur aussi stratégique et à forte valeur ajouté comme celle de l’électricité, de l’électronique et des énergies renouvelables.

 

Le Forum scientifique, qui porte le thème, s’articule autour de trois (3) actes :

 

– Une conférence internationale organisée sous le thème « Compensation Industrielle dans les secteurs de l’Electricité, l’Electronique et des Energies Renouvelables»,

– Un séminaire portant sur « les start-up dans le développement des énergies renouvelables au Maghreb »,

– Un Campus Day pour « les Jeunes Chercheurs et Innovateurs (JCI).

 

Pour une meilleure valorisation des filières industrielles émergentes  au Maroc

La Fenelec s’est également assignée la mission – à travers cette thématique – de renforcer le dynamisme des IDE, des transferts de technologies, de contribuer d’avantage à la mise à niveau des compétences RH, à la création d’emplois et à l’absorption du chômage dans le secteur, de valoriser les filières industrielles émergentes et d’améliorer sensiblement la balance des paiements à travers les achats de produits ou de services auprès du tissu local.

 

Pour y parvenir, la Fenelec insiste sur une meilleure implication des jeunes chercheurs et innovateurs et accorde uns place de choix à l’activité intelligible, à la production scientifique, et à l’’innovation. Il s’agit pour Driss ZOUAOUI, Vice-président FENELEC et Président de sa Commission Communication, « de prendre conscience que le Maroc ne peut développer son économique que par la science ».

Youssef TAGMOUTI, Président de la FENELEC

Youssef TAGMOUTI, Président de la FENELEC, explique l’innovation scientifique de cette année par le dessin «d’associer le cadre commercial des salons à un cadre scientifique et académique de très haut niveau. Cela permettra d’enrichir le débat national sur des dossiers importants relevant de secteurs stratégiques pour le Royaume ». « C’est un repositionnement qui vise la participation à l’animation et à l’enrichissement des débats autour des orientations stratégiques à caractère économique, technique et politique, touchant de près ou de loin les secteurs nationaux de l’électricité, l’électronique et des énergies renouvelables », souligne Driss ZOUAOUI. Et d’ajouter que « La recherche scientifique constitue la locomotive du progrès dans tous les pays du monde. Elle permet de créer et mettre en place les conditions permettant l’établissement des passerelles entre l’université et les secteurs industriels d’une part et les secteurs socio-économiques d’autre part ».

 

Driss ZOUAOUI apprécie la mise en circuit de cette vocation scientifique qui contribue selon lui et incontestablement « à l’animation et à l’enrichissement des débats autour des orientations stratégiques à caractère économique, technique et politique, touchant de près ou de loin les secteurs nationaux de l’électricité, l’électronique et des énergies renouvelables».

 

Source: Elec Expo 2014


This entry was posted in French, Morocco News. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *