Le Canada continue d’appuyer le développement de l’agriculture en Éthiopie


Le ministre MacKay et le député Armstrong annoncent le financement de deux projets qui contribueront à stimuler la productivité des agriculteurs et à accroître leur résilience

 

OTTAWA, Canada, 2 février 2015/African Press Organization (APO)/ Aujourd’hui, au nom du ministre du Développement international et de la Francophonie, l’honorable Christian Paradis, le ministre de la Justice et procureur général du Canada, l’honorable Peter MacKay, et le secrétaire parlementaire du ministre de l’Emploi et du Développement social et député de Cumberland-Colchester-Musquodoboit Valley, Scott Armstrong, ont participé à une activité organisée par l’Université Dalhousie pour souligner l’appui soutenu du Canada à l’agriculture en Éthiopie.

L’événement a réuni des partenaires des universités ainsi que la communauté des étudiants. Le ministre MacKay et le député Armstrong ont profité de l’occasion pour souligner le lancement de la 25e édition de la Semaine du développement international en annonçant le financement par le Canada de deux nouveaux projets axés sur la formation en agriculture et en irrigation, mis en œuvre respectivement par l’Université Dalhousie et par Agriteam Canada.

« Notre gouvernement est fier de s’associer à l’Université Dalhousie pour aider les étudiants éthiopiens en agriculture à participer à une agriculture axée sur le marché et la croissance, en tant que producteurs ou qu’employés d’entreprises faisant de l’agriculture à des fins commerciales, a déclaré le ministre MacKay. Cette aide se traduira par des revenus accrus et un meilleur accès à de la nourriture pour des milliers de familles. »

Bien que des gains importants aient été réalisés au cours des dix dernières années, l’Éthiopie continue de faire face à une insécurité alimentaire chronique.

« Le Canada est reconnu en Éthiopie pour son leadership en matière de nutrition et son expertise en matière de développement agricole, a déclaré le député Armstrong. En aidant les agriculteurs à stimuler leur productivité, au moyen d’initiatives de formation et d’irrigation, nous aidons les collectivités à surmonter plus facilement les sécheresses et autres difficultés. En accroissant la qualité et la variété des éléments nutritifs produits par les agriculteurs, nous garantissons la qualité et l’équilibre du régime alimentaire. En augmentant la quantité d’aliments produits et en améliorant la chaîne de valeur alimentaire, nous assurons en outre une croissance économique durable. Ces efforts sont essentiels pour réduire la pauvreté. »

« À l’Université Dalhousie, nous aspirons, non pas seulement à avoir un impact à l’échelle locale, mais un impact à l’échelle mondiale, a déclaré le président de l’Université, Richard Florizone. Ce projet de développement international mené en Éthiopie, l’un des plus grands dans l’histoire de l’Université et le plus grand de sa faculté d’Agriculture, nous permettra de contribuer de façon incomparable à régler un problème de portée mondiale, en transmettant l’expertise agricole nécessaire pour appuyer la croissance économique et réduire la pauvreté. »

« Le Canada travaille avec des partenaires de développement en Éthiopie depuis plusieurs dizaines d’années, et ces partenariats se sont montrés efficaces pour produire des résultats concrets, améliorer la sécurité alimentaire et réduire la pauvreté, a indiqué le ministre Paradis. Le Canada s’associe ici à des acteurs du développement fiables et efficaces, soit Agriteam Canada, l’Université Dalhousie, et Mennonite Economic Development Associates, reconnus pour leur capacité de livrer d’excellents résultats. »

L’économie de l’Éthiopie repose surtout sur l’agriculture de subsistance traditionnelle, qui fait vivre plus de 83 p. 100 de la population du pays. L’Éthiopie dépend beaucoup de l’agriculture pluviale et son potentiel élevé en matière d’irrigation commence à peine à être exploité.

Les faits en bref

•    L’année 2015 marque le 50e anniversaire des relations diplomatiques entre le Canada et l’Éthiopie.

•    Le Canada est un contributeur important à la Nouvelle Alliance pour la sécurité alimentaire et la nutrition formée au G8 de 2012 et un partenaire clé du développement agricole durable en Afrique. La Nouvelle Alliance vise à accroître les investissements privés nationaux et étrangers responsables dans l’agriculture africaine, à amener au niveau requis l’innovation de nature à accroître la productivité agricole, et à réduire le risque posé par des économies et des collectivités vulnérables.

•    Depuis l’initiative de Muskoka en 2010, l’Éthiopie est l’un des pays où le Canada déploie des efforts pour améliorer la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants, y compris au moyen d’une meilleure nutrition.

 

SOURCE

Canada – Ministry of Foreign Affairs


This entry was posted in Ethiopia News, French. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *