RiskMap 2015 : le rythme de croissance de l’Afrique subsaharienne a dépassé celui des réformes politiques


L’année 2015 devrait commencer à mettre en évidence certaines limites politiques de la croissance de l’Afrique subsaharienne – Control Risks

NAIROBI, Kenya, 24 février 2015/African Press Organization (APO)/ Control Risks (https://www.controlrisks.com), cabinet de conseil international spécialisé dans la gestion des risques, a présenté aujourd’hui son rapport annuel RiskMap lors d’un événement organisé à Nairobi à l’intention de chefs d’entreprise d’Afrique de l’Est. Le rapport RiskMap constitue un guide bien établi faisant autorité ainsi qu’un élément de référence essentiel pour les décideurs politiques et les chefs d’entreprise soucieux d’identifier les tendances mondiales qui seront à l’œuvre au cours de l’année à venir. De fait, le rapport RiskMap met en lumière les tendances sous-jacentes les plus importantes en matière de risques et de sécurité sur le plan mondial, et fournit un aperçu détaillé des marchés qui compteront le plus en 2015.

Pour consulter la totalité du rapport ainsi que la carte, veuillez cliquer ici : https://riskmap.controlrisks.com

•          L’année 2015 devrait commencer à mettre en évidence certaines limites politiques de la croissance de l’Afrique subsaharienne. Le rythme de la croissance économique a dépassé celui des réformes politiques et les gouvernements ne sont, pour l’heure, pas parvenus à trouver une solution aux principaux problèmes structurels auxquels ils sont confrontés.

•          Le terrorisme devrait continuer à faire les gros titres de l’actualité africaine en 2015, mais il demeurera local.

•          Les niveaux de piraterie observés en Afrique de l’Est resteront faibles, reflétant ainsi le recul des actes de piraterie par enlèvement contre rançon tel qu’il est constaté en Somalie depuis la mi-2011.

•          Les importants investissements étrangers réalisés dans le domaine énergétique en Afrique de l’Est ainsi que la perspective d’un boom des ressources mettent les systèmes politiques sous pression.

•          La probabilité de conflits liés aux ressources est faible en Afrique de l’Est.

Daniel Heal, directeur général en charge de l’Afrique de l’Est au sein de Control Risks

Daniel Heal, directeur général en charge de l’Afrique de l’Est au sein de Control Risks, a présenté en ces termes l’édition 2015 du rapport RiskMap :

« En 2015, nous devrions commencer à observer certaines limites politiques de la croissance de l’Afrique. À ce jour, les gouvernements n’ont pas réussi à trouver de solution aux principaux problèmes structurels auxquels ils sont confrontés, étant précisé qu’en général, la croissance se développe malgré l’action des gouvernements plutôt que grâce à elle. Le Kenya, qui est l’un des pays les mieux gouvernés de la région, accuse d’importants déficits et son niveau d’endettement devrait doubler d’ici 2017.

S’il est encourageant d’observer les importants investissements étrangers réalisés dans le domaine énergétique en Afrique de l’Est, la prudence reste néanmoins de mise. Qu’il s’agisse de la distribution des bénéfices ou des modifications législatives et réglementaires à venir, il est en effet trop tôt pour faire des prévisions concernant l’évolution de certaines questions clés. La probabilité de conflits liés aux ressources semble toutefois faible, car ces secteurs n’en sont qu’à un stade encore trop peu avancé de leur développement pour provoquer des conflits : il n’y a pas encore de pétrole à détourner et le gaz ne peut que plus difficilement faire l’objet d’actes criminels. Si risque il y a, celui-ci réside essentiellement dans le fait que le secteur énergétique prend peu à peu pied dans des régions marquées par des conflits déjà existants ayant trait au contrôle des terres, à l’accès à l’eau et à des droits de pâturage, comme c’est le cas au Kenya.

En Somalie, le groupe Al-Shabaab devrait perdre de nouveaux territoires en 2015 et se cantonner à la réalisation d’attaques éclair en Somalie, lesquelles s’inscrivent dans une stratégie de guérilla et pourraient cibler de grandes villes régionales telles que Nairobi, Mombasa, Kampala et Addis-Abeba ».

Pour consulter la totalité du rapport ainsi que la carte, veuillez cliquer ici : https://riskmap.controlrisks.com

À propos de Control Risks

Control Risks (https://www.controlrisks.com) est un cabinet de conseil d’envergure mondiale spécialisé dans la gestion des risques politiques, sécuritaires et d’intégrité. Ce cabinet possède plus de 30 années d’expérience opérationnelle en Afrique. Control Risks offre ses services à de grandes sociétés internationales effectuant leurs premiers pas en Afrique ainsi qu’à des organisations connaissant bien le continent et souhaitant y renforcer leurs activités. Control Risks dispose d’une expérience hors pair lui permettant d’assister les entreprises tout au long de leur cycle d’investissement et d’exploitation en Afrique. Control Risks fournit à ses clients une assistance haut de gamme pour conquérir de nouveaux marchés, concrétiser des opportunités et mettre en place les capacités d’adaptation nécessaires à la gestion des risques dans des environnements en rapide évolution.

www.controlrisks.com

SOURCE

Control Risks


This entry was posted in French, Kenya News. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *