LE MINISTERE DE L’EQUIPEMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU CONGO FAIT APPEL A L’ASSISTANCE TECHNIQUE DE L’IGN POUR REMETTRE A JOUR SA BASE DE DONNEES ROUTIERES


La signature du contrat entre le Ministère de l’Equipement et des Travaux Publics du Congo et IGN France International portant sur l’étude préalable à la mise à jour de la base de données routières du Congo a eu lieu à Paris en Janvier dernier.

Une fois mise en place, cette base de données constituera un outil de gestion du patrimoine routier et d’aide à la décision pour le Ministère et les différentes institutions en charge de l’entretien du réseau routier.

IGN France International réalisera pour le Ministère de l’Equipement et des Travaux Publics du Congo, une étude préalable visant à remettre à jour la base de données routières sur l’ensemble du pays.

La signature du contrat a eu lieu le 21 janvier 2015 à l’Ambassade du Congo en France en présence d’une importante délégation congolaise conduite par Monsieur Emile Ouosso, Ministre de l’Equipement et des Travaux Publics.

Ce projet intervient dans le prolongement des importants travaux que le Gouvernement congolais a entrepris depuis 2009 et qui ont engendré une extension et l’amélioration du réseau routier, qu’évidemment, ne reflète plus la carte routière établie en 1993 par l’IGN (Institut national français de l’information géographique et forestière).

IGN France International, va ainsi conduire l’étude préalable nécessaire à la création d’une base de données routières.

Elle définira notamment :

les fonctionnalités attendues de la future base de données,

l’état des lieux des données de référence (production, mises à jour, intégration),

l’état des lieux des données « métiers » (production, mises à jour, intégration),

l’organisation générale à mettre en place pour la mise à jour effective de la base de données,

les équipements d’acquisition (de collecte), de traitement et de conservation des données (banque de données routières) à prévoir,

et enfin, le transfert de compétences à envisager pour une production réalisée localement.

Cette base de données constituera un outil de gestion du patrimoine routier et d’aide à la décision pour le Ministère.

Elle permettra en effet aux institutions en charge de l’entretien du réseau routier de :

Suivre, programmer et contrôler,

Conserver,

Mettre à jour les données,

Partager et diffuser les données d’un référentiel routier.

Une fois mise en place, cette base de données routières contribuera à mieux entretenir le réseau routier national et participera ainsi :

au désenclavement de l’ensemble des départements du pays,

à la redynamisation des activités économiques notamment en milieu rural,

à l’amélioration de l’approvisionnement des villes au Congo et dans la sous-région,

à la mobilité des habitants et à leur accès aux services sociaux de base.

Enfin cette base de données permettra la réédition de la carte routières nationale à destination de tous les usagers.

Aujourd’hui encore, le Plan National des Transports (PNT), adopté par le Parlement du Congo en 2007, reste le cadre général réglementant les actions à engager en matière de construction, réhabilitation ou d’entretien d’infrastructures routières contenues dans le programme de société du Président de la République.

Source: www.ignfi.com

Republic of the Congo


This entry was posted in Republic of the Congo. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *