L’UEMOA VALIDE L’ETUDE DE FAISABILITE DE LA FRAED (FACILITE REGIONALE D’ACCES A L’ENERGIE DURABLE)


La Commission de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), Maître d’ouvrage du PRODERE et la Société Africaine des Biocarburants et des Energies Renouvelables (SABER), Maître d’Ouvrage Délégué, ont organisé à Dakar un atelier de validation du rapport de l’étude de faisabilité d’une Facilite Régionale d’Accès à l’Energie Durable (FRAED).

Pour rappel, les deux Institutions ont signé le 02 mai 2013, à Ouagadougou, une Convention de Maîtrise d’Ouvrage Déléguée (MOD) pour la mise en œuvre du Programme Régional de Développement des Energies Renouvelables et de l’Efficacité Energétique (PRODERE). La phase 1 du PRODERE a été financée entièrement par les ressources propres de l’UEMOA sur la période 2013 – 2014.

Pour la mise en œuvre de la phase 2 du PRODERE, il est prévu la réalisation de projets d’énergies renouvelables d’une capacité totale de 200 MW avec une implication du secteur privé dans le financement des projets soit en production indépendante de l’électricité (IPP) ou en Partenariat Public Privé (PPP) avec comme objectif d’assurer aux partenaires privés un retour sur investissement attractif à un prix moyen abordable de l’électricité. Pour ce faire, il est prévu la mise en place d’une Facilité Régionale d’Accès à l’Energie Durable (FRAED) qui servirade «catalyseur» aux investissements privés.Les études de faisabilité de cette Facilité ont été réalisées par le Cabinet Ernest & Young.

La Facilité dispose de deux (02) guichets :

  • Le Guichet 1 servira au renforcement de capacités, l’assistance aux Etats pour l’amélioration du cadre institutionnel et le développement des projets ;
  • Le Guichet 2 va accorder des subventions (si nécessaire) aux institutions privées pour leur assurer une meilleure rentabilité et accorder des garanties aux contrats de vente d’électricité.

La dotation initiale envisagée pour la FRAED est de 50 milliards de francs CFA avec une participation de la Commission de l’UEMOA à hauteur de 20% soit 10 milliards de francs CFA.

L’atelier a connu la participation de représentants des 08 Etats membres de l’UEMOA, de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), du Cabinet Ernest & Young, de la SABER, de la Commission de I’UEMOA.

A propos de l’UEMOA

L’Union Economique et Monétaire OuestAfricaine (UEMOA) est une organisation ouestafricaine qui a comme mission la réalisation de l’intégration économique des États membres, à travers le renforcement de la compétitivité des activités économiques dans le cadre d’un marché ouvert et concurrentiel et d’un environnement juridique rationalisé et harmonisé. Ses Etats membres sont : leBénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

A propos de la SABER

La Société Africaine des Biocarburants et des Energies Renouvelables (SABER) – déclinaison française de AfricanBiofuel and Renewable Energy Compagny (ABREC) – est une organisation internationale ayant son siège à Lomé. Son capital est détenu par 15 Etats actionnaires (Bénin, Burkina Faso, Cap Vert, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée Bissau, Mali, Niger, Nigéria, Sénégal, Sierra Léone, Tchad et Togo) et 6 institutions financières (BIDC, BOAD, ECOBANK, FAGACE, IEI et NEXIM BANK). Elle a pour objectifs (i) la promotion et le financement des projets d’énergie renouvelable et de l’efficacité énergétique dans les secteurs publique et privé, (ii) le transfert de nouvelles technologies vertes pour le développement des industries des énergies renouvelables, (iii) le renforcement des capacités et les conseils aux gouvernements et au secteur privé pour tirer le maximum d’avantage des marchés d’énergies propres et du carbone.

Online Hotel Reservations

Advertising


This entry was posted in French, Senegal News. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *