Le ministre Paradis lance des appels de propositions pour des projets d’autonomisation économique des femmes en Égypte, en Jordanie et au Maroc


Le ministre du Développement international et de la Francophonie, l’honorable Christian Paradis, a lancé aujourd’hui trois appels de propositions visant à soutenir la croissance économique durable en Égypte, en Jordanie et au Maroc, en développant l’entrepreneuriat féminin et en encourageant la participation des femmes au marché du travail.

Les appels de propositions serviront à financer, dans chacun de ces pays, des projets visant à accroître la productivité et les possibilités d’emploi offertes par des entrepreneures, ce qui augmentera en retour le nombre d’emplois destinés aux femmes et réduira les obstacles auxquels se heurtent spécifiquement les femmes.

Ces appels de propositions sont ouverts aux organismes admissibles qui soumettent des projets en vue d’obtenir les résultats précisés dans la description des propositions. Les partenaires qui souhaitent participer à ces appels ou aux appels de propositions à venir d’Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada (MAECD) sont invités à consulter la page Web Appels de propositions.

Les faits en bref

•    Les femmes jouent un rôle majeur pour se sortir de la pauvreté, et en sortir également leur famille et leur collectivité, grâce à l’emploi, à l’entrepreneuriat ou à un gagne-pain qui contribuent à la croissance économique.

•    Les mesures prioritaires définies dans la Stratégie sur la croissance économique durable du MAECD consistent entre autres à créer davantage d’entreprises dirigées par des femmes et à favoriser l’acquisition, par les femmes, de compétences essentielles axées sur la demande et de connaissances qui leur permettront de tirer profit des possibilités économiques du marché officiel de l’emploi.

•    Les femmes représentent plus de 40 p. 100 de la main-d’œuvre mondiale ainsi que le tiers des propriétaires d’entreprise. Jusqu’à 80 p. 100 des dépenses de consommation sont engagées ou influencées par des femmes. Lorsque les femmes ne peuvent participer à part égale à l’économie, tant la croissance économique que le développement sont freinés.

•    Il existe une corrélation entre l’élargissement des perspectives économiques des femmes et une plus grande égalité entre les sexes, d’une part, et une croissance accrue du produit intérieur brut, une hausse du revenu par personne et un accroissement de la compétitivité, d’autre part.

Citations

« Le Canada est résolu à accroître l’autonomisation économique des femmes en ciblant des initiatives qui augmentent les possibilités économiques des femmes, renforcent leur leadership économique et font la promotion de leurs droits partout dans le monde. L’augmentation de la productivité des femmes et des possibilités d’emploi qui leur sont offertes, ainsi que la réduction des obstacles spécifiques à leur sexe peuvent aider à améliorer l’éducation et la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants, et contribuer à briser le cycle de la pauvreté intergénérationnelle. »

– Christian Paradis, ministre du Développement international et de la Francophonie

Source: Canada – Ministry of Foreign Affairs


This entry was posted in Egypt News, French, Morocco News. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *