La Guinée équatoriale investit 31, 5 millions de dollars dans le développement agricole


La Guinée équatoriale et la FAO ont signé aujourd’hui un accord pour la mise en œuvre d’un Programme de partenariat de 31,5 millions de dollars visant à promouvoir le développement agricole en Guinée équatoriale pour les sept années à venir.

Le nouveau Programme de partenariat, financé par la Guinée Equatoriale, se concentrera sur les priorités énoncées dans le Plan national pour la sécurité alimentaire. Parmi les priorités figurent l’augmentation de la production, la diversification de la nourriture et la gestion des ressources naturelles ; la commercialisation, la transformation, la conservation et l’économie rurale ; et le renforcement des capacités humaines et institutionnelles.

Le programme prévoit également la possibilité d’un soutien aux activités de coopération Sud-Sud dans d’autres pays africains.

L’accord a été signé entre le Ministre de l’Agriculture et des Forêts, Francisco Mba Olo Bahamonde et le Représentant de la FAO, Olman Serrano.

Cette signature confirme l’installation du nouveau Bureau de partenariat et de liaison de la FAO qui assurera la coordination globale du Programme.

La Guinée équatoriale a été le premier pays à contribuer à la mise en place du Fonds fiduciaire de solidarité pour l’Afrique  en juin 2013, pour soutenir d’autres pays du continent à travers la mise en œuvre des projets dans plus de 32 pays de la région.

« La vision du Président Obiang Nguema Mbasogo démontre un réel engagement politique constant pour éradiquer la faim tant au niveau national que régional » a déclaré le Directeur général de la FAO dans un message vidéo.

Présentant le programme de partenariat, Francisco Mba Olo Bahamonde a déclaré : « L’accord de partenariat que nous avons signé aujourd’hui ouvre un nouvel horizon d’opportunités pour améliorer la productivité dans les zones rurales par la promotion de l’agriculture familiale et par l’introduction de pratiques innovantes pour accroître la productivité ».

Source: Food and Agriculture Organization (FAO)


This entry was posted in Equatorial Guinea, French. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *