La RDC adopte un agenda national ambitieux pour éclairer tout le pays et moderniser les services énergetiques


NEW YORK, États-Unis d’Amérique, 18 novembre 2015/APO (African Press Organization)/ –Le Ministère de l’Énergie et Ressources Hydrauliques organise à Kinshasa, la seconde édition du Forum sur l’Accès pour Tous à l’Energie durable (FoDER 2015). Placé sous le haut patronage du Président de la République, ce forum vise la validation des lignes directrices de l’Agenda d’Action-Pays (AAP) et du Prospectus d’Investissement (PI) conduisant les autorités congolaises à donner un accès à l’énergie durable pour tous et pour toutes en RDC, à l’horizon 2030. Le PNUD et la Banque africaine de développement (BAD) ont appuyé techniquement et financièrement la formulation de cet Agenda d’Action-Pays et du prospectus d’investissement.

Cet Agenda d’Action-Pays (AAP) vise des objectifs ambitieux :

· L’accès pour tous à l’électricité et à la cuisson propre;

· L’augmentation de la part des énergies renouvelables dans le bilan énergétique du pays;

· L’amélioration des services énergétiques en vue d’augmenter des économies.

Concrètement, ces objectifs déboucheront sur des programmes multisectoriels autour desquels seront mobilisés de nombreux partenaires techniques et financiers, issus du secteur public et du secteur privé.

L’AAP est donc un outil permettant la mise en œuvre des objectifs de SE4ALL (Sustainable Energy for All-Énergie durable pour tous) à l’horizon 2030. Il décline une vision à long terme, qui assurera la cohérence générale et la synergie entre les différents secteurs pour réaliser l’accès à l’énergie durable pour tous.

L’AAP est également un outil de coordination et de mobilisation de ressources qui sera présenté à la Conférence des Parties sur le Changement Climatique (CoP 21), à Paris, en décembre prochain.

Le Forum sur l’Accès à l’Énergie durable pour tous et toutes (FoDER) réunit des représentants de Ministères, du secteur privé, d’organisations de développement, de la société civile, des provinces et d’organisations régionales et sous régionales dont la RDC fait partie telles que le NEPAD (Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique), la SADC (Communauté Économique des États de l’Afrique Australe et de l’Est, la CEEAC (Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale), ou encore la CPGL (Communauté des Pays des Grands Lacs).

La formulation de l’Agenda d’Action-Pays (AAP) et du Prospectus d’Investissement est un projet porté par le Ministre de l’Énergie et Ressources Hydrauliques avec l’implication de plusieurs autres ministères sectoriels et grâce à l’appui technique et financier du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et de la Banque Africaine de Développement (BAD). Pour rappel, la RDC a adhéré depuis 2012 à l’initiative énergie durable pour tous qui vise trois objectifs à atteindre à l’horizon 2030 :

· L’accès pour tous à l’énergie durable ;

· Le doublement de l’efficacité énergétique ;

· Le doublement de la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique global pour atteindre la barre des 30 %.

Depuis son engagement dans cette initiative, la RDC a réalisé beaucoup de progrès. Avec l’appui du PNUD, la RDC a effectué un diagnostic complet de la situation énergétique de l’ensemble du pays, province par province, jusqu’à la confection de l’Atlas des énergies renouvelables (en partenariat avec la SNV – l’Organisation néerlandaise de développement). Ce diagnostic a permis de relever les écarts à combler par le pays pour réussir l’accès pour tous à l’énergie en RDC et formuler une stratégie d’approche conséquente. C’est sur la base de ces études et analyses que se fondent la formulation de l’Agenda d’Action-Pays et du Prospectus d’Investissement.

Distribué par APO (African Press Organization) pour United Nations Development Programme (UNDP).


This entry was posted in Democratic Republic of the Congo, French. Bookmark the permalink.

Leave a Reply